Aller au contenu

Est-ce l'allaitement qui me fatigue autant ?

allaitement fatigue 2

De nombreuses études ont été menées sur le sujet. Il en ressort que les mères qui allaitent ont certes un nombre d’éveils nocturnes plus importants que les mères qui n’allaitent pas néanmoins, les électro-encéphalogrammes de ces mères montrent que ce sont pourtant elles qui ont le plus long temps de sommeil.

allaitement fatigue 1

Il faut savoir qu’il n’y a pas de différence en terme de fatigue entre les femmes qui allaitent et celles qui donnent le biberon

Ce résultat confirme donc bien que l’allaitement augmente les capacités de récupération des mères. Encore plus intéressant ; les études montrent aussi que pour les couples parentaux dont les femmes allaitent, les deux parents dorment plus ! La fatigue maternelle est généralement modérée juste après la naissance, mais elle culmine à 3 semaines et diminue lentement entre 2 et 6 mois. Il faut savoir qu’il n’y a pas de différence en terme de fatigue entre les femmes qui allaitent et celles qui donnent le biberon : le fait d’arrêter l’allaitement n’améliore pas l’état de fatigue des mères.

Devenir mère est associé à un niveau de fatigue émotionnelle intense. Le haut niveau de responsabilité, la charge de travail « non équitable » dans le couple, l’absence de reconnaissance et de valorisation de la maternité au niveau social, l’isolement auquel se surajoute l’état inflammatoire lié aux conditions d’accouchement et au stress associé au changement de mode de vie qu’impose l’arrivée d’un bébé sont autant de facteurs favorisant, en post-partum le surmenage maternel. Les quarante premiers jours de postpartum, il faut prévoir une organisation permettant à la mère de se reposer autant que possible.

Il faut aussi demander de l’aide pour les tâches ménagères et la gestion des aînés mais surtout relativiser l’importance de ces tâches et la durée de ce temps de récupération indispensable … 6 semaines dans une vie, ce n’est pas si long ! Vous venez de passer 9 mois à créer la vie, vous méritez bien d’en pouvoir en « profiter » maintenant !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *